Recherche avancée

Genève > Actualités > Le Conseil des droits de l’homme >

Le Conseil des droits de l’homme

Publié le lundi 09 septembre 2019

La 42e session du Conseil des droits de l’homme a débuté ce 9 septembre 2019 à Genève avec un compte rendu de la Haute-Commissaire Bachelet aux délégations des Etats membres. Madame Bachelet a notamment relevé la problématique des droits de l’homme liée au changement climatique et la nécessité d’agir au plan mondial. D’ailleurs, la Haute-Commissaire a félicité le Soudan d’avoir signé un accord politique le 17 août 2019 et a également exprimé ses préoccupations par rapport aux situations des droits de l’homme dans différentes régions du monde, dont la Chine en relation avec les démonstration à Hong Kong, la Syrie et les pays de l’Amérique centrale (voir discours intégral de la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet ).

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, à l’ouverture de la 42e session du Conseil des droits de l’homme le 9 septembre 2019 à Genève (Source : webtv.un.org)

Lors du Débat général sur le compte rendu de la Haute-Commissaire, le Représentant permanent du Luxembourg l’a remercié pour son engagement et son travail important accompli depuis sa prise de fonction il y a un an.
Le Luxembourg partage les préoccupations à propos des menaces posées par le changement climatique en constatant la nécessité d’une nouvelle dynamique que pourrait apporter le Sommet pour l’Action climatique du 23 septembre prochain à l’Office des Nations Unies à New York.
Le Représentant permanent luxembourgeois a encore fait mention de la situation au Myanmar et de celle au Venezuela 
( voir texte intégral).

Le Représentant permanent du Luxembourg est ensuite intervenu lors du Dialogue renforcé sur le Nicaragua, en appelant au respect des droits civils et politiques, dont la liberté d’expression et de réunion, et en demandant la libération immédiate de tous les prisonniers politiques détenus arbitrairement ou illégalement 
( voir déclaration intégrale du Représentant permanent du Luxembourg).

La délégation du Luxembourg, menée par S.E. Monsieur Pierre-Louis Lorenz, lors de son intervention au Débat général sur le compte rendu de la Haute-Commissaire, (Source : webtv.un.org)

Retour