Recherche avancée

Genève > Actualités > Les droits de l’homme et l’Agenda 2030 pour le développem... >

Les droits de l’homme et l’Agenda 2030 pour le développement durable

Publié le mardi 03 décembre 2019

Le 3 décembre 2019, le Luxembourg a participé à la deuxième réunion intersessions du Conseil des droits de l’homme qui portait sur « Les droits de l’homme et l’Agenda 2030 pour le développement durable ».

Cette deuxième réunion s’est concentrée sur le sujet « Action accélérée et voies de transformation : concrétiser la décennie d’action et de mise en œuvre du développement durable ». Le but est d’offrir un espace aux États, aux mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies, aux institutions nationales des droits de l’homme, à la société civile et à d’autres parties prenantes et d’échanger les bonnes pratiques et enseignements tirés pour démontrer comment la mise en œuvre des droits de l’homme contribue à la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

A cette occasion, le Luxembourg est intervenu pour rappeler l’inséparabilité du développement durable et des droits de l’homme et que l’un ne peut se réaliser sans l’autre. Le Luxembourg a mis en avant la présentation du 3ème plan national du développement durable au sein du pays qui a été réalisé en étroite coopération avec des acteurs de la société civile, du secteur privé, et des milieux académiques.

Il va de soi pour le Luxembourg que pour atteindre l’Agenda 2030, il est plus important que jamais de soutenir un modèle de coopération internationale positive et principalement par une approche multilatérale efficace. Dans cet esprit, le Luxembourg a souligné la présentation de sa candidature pour un siège au Conseil des droits de l’homme pour la période 2022 à 2024, pour la première fois depuis la création du Conseil.

A cela s’ajoute que le Luxembourg continue de consacrer 1% du revenu national brut à l’aide publique au développement et s’engage à ce que les fonds climatiques versés par le Luxembourg soient additionnels à cette aide.

Enfin, la délégation luxembourgeoise a noté que le Programme 2030 donne un cadre d’action efficace pour répondre aux appels pour plus de justice, d’égalité et de solidarité aux quatre coins de la planète.

 

Intervention du Luxembourg

Retour