Jean Asselborn a participé à la conférence mondiale sur la liberté de la presse

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a participé à une table ronde

©MAEE
Jean Asselborn à la conférence mondiale sur la liberté de la presse

La table ronde a été organisée par le ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Stef Blok, et la directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay. Elle a permis aux ministres d'une cinquantaine de pays de s'échanger sur les questions liées à la liberté de la presse et la protection des journalistes et sur la nécessité de mettre fin à l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

Les ministres participant à la table ronde ont adopté un engagement pour améliorer la sécurité des journalistes ("The Hague Commitment to increase the Safety of Journalists").

Le ministre Asselborn s'est félicité de l'adoption de cet engagement: "En tant que membre de la Coalition mondiale pour la liberté des médias et du Partenariat international pour l'information et la démocratie lancé par la France avec Reporters sans Frontières dans le cadre de l'Alliance pour le multilatéralisme, le Luxembourg soutient pleinement l'adoption de l'engagement de La Haye visant à améliorer la sécurité des journalistes". Le ministre a aussi souligné que le Luxembourg contribue au fonds mondial de défense des médias administré par l'Unesco.

"Nous sommes conscients de l'importance de protéger les journalistes contre les menaces auxquelles ils font face. En tant que candidat au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies pour le mandat 2022-2024, le Luxembourg s'engage pleinement pour la protection des journalistes et des travailleurs des médias", a souligné le chef de la diplomatie luxembourgeoise.

"Nous devons nous unir et contrer les attaques - aussi celles venant de responsables politiques de haut niveau - qui ciblent les journalistes et les médias en général. En promouvant la liberté de la presse, nous renforçons également les droits humains, la démocratie et l'État de droit", a conclu Jean Asselborn.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Dernière mise à jour